Taux hypothécaire fixe ou variable : comment faire son choix?

L’achat d’une maison apporte son lot de décisions importantes à prendre, comme pour ce qui est du taux hypothécaire.

Un taux hypothécaire peut être fixe ou variable, selon les besoins de l’emprunteur. Avant de prendre une décision quant au type de taux, il est important de bien comprendre son fonctionnement.

TAUX FIXE

Qu’est-ce qu’un taux fixe?

Le taux hypothécaire fixe est établi au début du contrat de prêt, pour la période du terme choisi. Ainsi, les versements seront fixes et identiques tout au long du terme.

Les avantages du taux fixe

Comme les versements sont fixes tout au long du terme, le taux fixe permet une stabilité dans le budget. Ce type de taux est donc souvent recommandé aux clients qui ne peuvent subir des fluctuations importantes dans leur budget ou qui désirent avoir une certaine tranquillité d’esprit.

Les inconvénients du taux fixe

Le principal inconvénient du taux fixe est le risque relié à la fluctuation des taux d’intérêt à la date d’échéance. Si les taux sont plus élevés l’emprunteur devra supporter une hausse dans son budget lors du renouvellement. Il pourra cependant opter pour le taux variable si celui-ci convient mieux à ses attentes.

De plus, le taux fixe ne permet pas aux emprunteurs de profiter des baisses de taux sur le marché financier, à moins de passer par une renégociation et donc une pénalité. Même si le taux d’emprunt à la banque chute, les mensualités continueront d’être les mêmes.

Afin de se prémunir contre les fluctuations de taux, l’acheteur peut opter pour plusieurs tranches hypothécaires. Bien que cette option puisse être considérée, elle comporte certaines limitations que votre courtier hypothécaire peut vous expliquer afin d’éclairer votre décision.

TAUX VARIABLE

Qu’est-ce qu’un taux variable?

L’hypothèque à taux variable, quant à elle, verra son taux fixé chaque mois selon le contrat signé au départ. Il est fixé à partir du taux de base de l’institution financière, plus ou moins un certain pourcentage, selon l’économie, pour la durée de l’entente (habituellement 5 ans).

Ainsi, les versements, ou la portion appliquée au capital de l’emprunt, subiront certaines fluctuations. L’emprunteur devra alors disposer d’une capacité financière assez solide pour subir des fluctuations dans son budget.

Certaines institutions offrent également des versements fixes sur un taux variable. Si le taux préférentiel baisse, une fraction plus importante sera affectée au remboursement du capital. À l’inverse, si le taux préférentiel augmente, une fraction plus importante du versement sera affectée aux charges d’intérêts.

Les avantages du taux variable

Le premier avantage du taux variable sera donc l’économie d’intérêts et la possibilité de rembourser son capital plus rapidement. En fixant son versement, l’acheteur bénéficie de la baisse des taux au fur et à mesure qu’ils fluctuent.

Ensuite, les pénalités reliées à la modification de l’entente hypothécaire avant la fin de son terme sont moins élevées que celles du taux fixe.

Les inconvénients du taux variable

Le principal inconvénient du taux variable est sans aucun doute la fluctuation dans les versements, lorsque ceux-ci ne sont pas fixés. Cette option devrait ainsi être adoptée par les emprunteurs sans précarité budgétaire.

N’hésitez pas à contacter un expert hypothécaire de chez Multi-Prêts afin d’en savoir plus sur les inconvénients et les avantages des différents taux hypothécaires.

2018-08-27T13:23:00+00:00