Calcul hypothèque: Quels éléments peuvent l’influencer

L’achat d’une maison est souvent l’investissement le plus important dans une vie. C’est pourquoi il est bien important de comprendre les éléments qui influencent la qualification d’un financement hypothécaire.

Le ratio d’endettement

Avant toute chose, l’emprunteur doit s’informer afin de connaître le montant maximum de financement qu’il peut obtenir selon ses revenus, ses engagements financiers et sa cote de crédit. L’équipe Guinan-Lavoie est spécialement formée pour vous aider à optimiser vos options.

Toutes les institutions financières sont régies par des lois fédérales qui encadrent le financement au Canada. Ainsi, elles doivent tenir compte du ratio d’endettement dans le calcul du montant maximum d’une hypothèque. Une fois que l’emprunteur connaît le montant maximum d’emprunt possible, il peut ensuite diriger ses actions, à l’aide de son courtier hypothécaire, vers les propriétés qui sont à portée de son budget.

Le taux hypothécaire

En période de croissance économique, les taux d’intérêt sont à la hausse, de manière à contrôler le niveau d’endettement des Canadiens. En période de récession, les taux sont à la baisse, de façon à stimuler l’économie en rendant le financement plus accessible pour les consommateurs et les entreprises.

Comme la majorité des acheteurs choisissent d’amortir leur acquisition sur une longue période, ils doivent faire face au risque de fluctuation de taux lors des renouvellements hypothécaires. C’est d’ailleurs pour cette raison que la loi exige que les institutions financières qualifient leurs clients selon un taux fixé par le gouvernement, et non le taux réel. Ceci permet notamment aux consommateurs d’être en mesure de s’adapter à d’éventuelles hausses de taux hypothécaire.

Taux variable ou taux fixe?

Un emprunteur peut opter pour une hypothèque à taux variable, fixe ou combiné. Cette dernière option peut vous être expliquée par votre courtier hypothécaire.

Taux fixe

L’une des façons de se prémunir contre le risque de fluctuation de taux pour une période prédéterminée consiste à opter pour un taux hypothécaire fixe, sur une période allant jusqu’à dix ans.

Lors de l’acquisition d’une première propriété, les nouveaux propriétaires réalisent rapidement qu’il existe des dépenses imprévues, comme :

  • des réparations sur la propriété;
  • une nouvelle clôture;
  • un aménagement paysager;
  • les frais engendrés par les professionnels (arpenteur, notaire, etc.)

Ainsi, il peut être plus sage d’opter pour la stabilité des versements pendant une certaine période, le temps d’adapter son budget en conséquence. Toutefois, lors du renouvellement, l’emprunteur devra revoir ses priorités selon les nouveaux taux offerts par son institution financière.

Taux variable

Le taux variable, quant à lui, suit les fluctuations du marché tout au long de votre terme. Puisqu’il est moins élevé que le taux fixe, il vous permet entre autres de rembourser plus rapidement votre hypothèque et par conséquent, d’économiser en intérêts. Toutefois, vos paiements fluctuent eux aussi chaque mois, selon l’application du nouveau taux en vigueur. Sachez que si cette méthode vous rend nerveux, votre institution bancaire, moyennant certaines conditions, peut fixer votre taux en cours de terme.

La mise de fonds

Une fois que le montant maximum d’emprunt est fixé, l’emprunteur doit s’assurer qu’il possède la somme minimum demandée pour la mise de fonds initiale.

Les institutions financières peuvent financer sans assureur jusqu’à 80 % du prix d’achat et de la valeur marchande. Toutefois, si un emprunteur ne possède pas les 20 % relatifs à la mise de fonds, le prêt doit être assuré par un assureur hypothécaire. La mise de fonds doit alors être de 5 % au minimum. De plus, une prime d’assurances sera exigée et ajoutée au montant de l’hypothèque.

Contactez les experts en prêt hypothécaire de l’équipe Guinan-Lavoie chez Multi-Prêts afin de profiter de conseils judicieux en ce qui a trait au calcul d’une hypothèque.

2018-08-27T13:18:12+00:00